D’aussi loin que je me souviens, j’ai toujours eu un appareil photo. Dans la famille, les photos tiennent une place importante.

La photo argentique de ma jeunesse

Je me souviens de mes premiers argentiques, ceux de mon enfance, le Kodak EKTRA 100 et le Kodak extra 22-ef . Ce n’était pas des foudres de guerre, mais ils étaient pratiques et, au développement pleins de surprises.

Avec le numérique, plus de surprises au tirage

Comme tout geek, j’ai collectionné les appareils, l’Olympus Camedia C-220 zoom, puis un peu plus tard le Panasonic FZ-18, pour terminer ces dernières années avec les Canon EOS 350D, 450D, 60D et mon petit dernier le Canon 70D.

Conversion Canon terminée.

Photos plaisirs, photos passions

Tout au long de ces années, j’ai réalisé de nombreux clichés, d’intérêts ou de plaisirs, au cours de mes voyages (PolynésieVenise, Angleterre, USA, Canada, Antilles, Maroc, Hollande, Italie, Espagne et France) . Ils m’ont permis de découvrir que la photographie de rue était une passion, plus que la quête de la maîtrise absolue de la technique.  La chasse au Street-Art , cet art de rue, qui décor et égaye des lieux parfois privés d’âmes, est également un de mes grands plaisirs.

 

Un graffeur en recouvre un autre – La photographie les rend immortels.

Depuis plus de 10 ans, je consacre également une bonne partie de mes sorties, à la photographie de concerts et d’événements, en relation et, pour la promotion de la Culture des Antilles françaises, au travers du site et de l’association l’Or des Iles

En 2016, Tony Chasseur m’a fait l’honneur de sélectionner mes clichés pour illustrer son Album live LAKOU LANMOU , couronnant ses 30 ans de carrière.